Maternité

FIV /PMA nouveau départ

Coucou tout le monde , 

Comme vous le savez , nous essayons d’avoir un deuxième enfant depuis quelques années . Nous avons réalisé deux essais de FIV , en 2016 qui ont échoué . Le temps est passé ,nous avons du nous reconstruire. Pour cela , nous avons déménagé , changé de voie professionnelle et pris beaucoup de recul .

Nouveau départ , 

Après de longues discussions , nous avons décidé de retourner voir la gynéco , pour une nouvelle tentative de FIV et voir notre rêve , enfin se réaliser . 

Cette fois , nous n’avons pas souhaité en parler à nos familles . Leur attente , les questions et la déception à la fin , n’est pas évidente à gérer, pour nous . Cependant chacun le ressent différemment , c’est à vous de voir , ce qui est le mieux . 

Nous avions gardé un embryon congelé , de la dernière tentative , c’est donc celui-là qui allait être implanté .

Le protocole de stimulation est similaire , la seule différence importante , est qu’il n’y a pas de ponction des ovocytes , ce qui est donc moins lourd pour le corps . 

J’ai fait la stimulation et l’implantation en juillet 2019 , après avoir refais quelques examens pour remettre toutes les sérologies à jour . 

Pour ce nouveau départ , nous avons voulu aborder , tout le protocole avec plus de légèreté , moins de pression et de stress . Chaque soir , je me fais les piqûres , seule , en essayant de ne pas le montrer à Eden , pour ne pas l’inquiéter .Tout s’est très bien passé , nous étions plus serein . L’implantation faites , nous avons attendu les résultats , mais je dois avouer que l’été nous sommes bien occupés , donc les 14 jours sont passés assez vite . 

Les résultats ,

Le grand jour est arrivé . J’ai été envahi par une sensation de stress , que je n’avais pas ressenti auparavant . En réalité , plus les essais passent , plus la peur du résultat et de l’échec m’envahissent . J’ai eu peur d’aller faire la dernière prise de sang , mais pas le choix elle doit être faite . 

J’ai reçu l’appel , tant attendu , du biologiste , quelques heures plus tard . Le résultat est une nouvelle fois positif , mais avec un taux d’hormones assez faible . Il nous met donc en garde , pour ne pas nous réjouir trop vite . Je devais faire la seconde prise de sang 48h plus tard , pour confirmer ou non ce résultat .

Effectivement , le biologiste avait raison , le résultat n’avait pas augmenté , j’ai donc fait une nouvelle fausse couche . 

Il a fallu , de nouveau , essuyer mes larmes , récupérer des forces et reprendre rdv chez la gynéco pour faire le bilan de cette tentative . Mais la vie continue , nous sommes une famille soudée et en bonne santé , ce qui est primordial pour moi . 

Quelle suite donner à ce nouvel échec ?

Je suis allée au rdv avec beaucoup de questions en tête , finalement  la gynéco m’a fait des examens et prélèvements .Nous devions essayer de comprendre , d’où proviennent ces fausses couches . Une infection m’a été découverte , ce qui crée des anti-corps qui se battent contre cette infection mal soignée . 

La question est : les anti-corps ,se défendent-ils contre les embryons , pensant que c’est un corps étranger …?

J’ai donc eu un traitement, pour soigner cette infection , qui a fonctionné , puisqu’au second examen , tout était revenu à la normale. 

Nous avons pu programmer une nouvelle tentative complète  , qui a eu lieu en novembre 2019 . 

On reprend tout à zéro … 

Nous voilà reparti pour un protocole complet , plus motivé que jamais! 

Le traitement reste inchangé , j’ai cependant de l’homéopathie à prendre en supplément.

Durant la stimulation , le biologiste m’a parlé d’une nouvelle technologie. Elle est proposée pour les couples qui ont déjà réalisé plusieurs FIV , ou ceux qui ont des pathologies bien plus complexes que la notre . 

L’ EMBRYOSCOPE ,voilà le nom de ce nouvel appareil, qui simule des conditions identiques à celles de l’utérus : température , taux d’humidité … Les biologistes n’ont pas à manipuler les embryons , pour suivre leur développement , ce qui réduit les risques d’échec . C’est une technologie de time lapse , qui prend des photos , pour avoir un contrôle en continu , du développement embryonnaire . 

Nous nous sommes bien renseigné avant de valider notre demande , car il s’agit d’une grande avancée technologique , mais qui a un coût , non remboursé par l’assurance maladie . 

Une fois la ponction faites , les embryons se sont développés dans l’embryoscope . Nous avons pu voir leur évolution en images , ce qui est extraordinaire . Le biologiste a validé 2 embryons pour l’implantation du jour , les deux autres viables ont été congelé . 

Le transfert s’est déroulé , sans aucun soucis , il n’y avait plus qu’à attendre 14 jours … Cette fois-ci nous avions expliqué à Eden , ce que nous faisions , il était donc dans l’attente , car il est impatient de devenir grand frère . 

Les nouveaux résultats

Je ne pouvais pas oublier , la date de la prise de sang , qui tombait le jour de l’anniversaire de mon grand garçon . 

Une nouvelle fois , je pars faire la prise avec beaucoup d’angoisse , ce qui devient difficile à gérer . La peur de l’échec m’envahit de plus en plus , c’est un sentiment qui m’est difficile à gérer .

Le résultat ne s’est pas fait attendre , j’ai reçu l’appel du biologiste en début d’après-midi , c’était une nouvelle fois négatif …


Comment avons-nous réagit ?
 

Je n’ai pu retenir mes larmes , lorsque j’ai vu la déception sur les visages de mon fils et mon mari . Ils ont essayé de me réconforter , ce qui n’a pas été simple .Je me suis tout de même repris ,car c’était un jour de fête , les 8 ans de mon loulou . Je ne voulais surtout pas lui gâcher la fin de sa journée . 

J’ai dû faire semblant que tout allait bien , lors de la soirée , qui lui était consacrée , ce qui a été difficile . Plus les échecs s’enchaînent , plus j’ai du mal à digérer et à comprendre , pour moi il s’agit d’une injustice … 

Je suis allée voir la gynéco , pour refaire un bilan . Je me suis confiée à elle , en lui faisant part de mes pensées , mes doutes et mes questions . Nous avons décidé , qu’il fallait que j’aille me libérer de toutes ces pensées négatives , auprès d’un spécialiste . Je ne peux pas entamer un nouveau protocole en pensant que se sera un échec . Le soutien et l’accompagnement sont primordiaux , pour réussir à mener ces FIV  avec force et courage. 

Et maintenant …

Je sais que beaucoup de femmes partagent mes pensées ,durant leur parcours . Ce sentiment d’injustice lorsque nous voulons à tout pris un enfant , qui n’arrive pas , alors que des couples y parviennent très facilement , sans se rendre compte de la chance qu’ils ont. L’impatience et en même temps l’angoisse des résultats , et bien d’autres choses . Nous avons été mis en garde au début du parcours . Nous nous sommes dit qu’il n’y aurait aucun soucis , que l’on allait réussir facilement , mais nous voilà 4 ans plus tard , au même stade , à un détail près : nous sortons plus fort à chaque échec . 

Aujourd’hui , nous pensons retenter notre chance , lorsque je serais prête, en espérant pouvoir réaliser notre rêve , d’avoir un second enfant . En attendant , nous profitons à 100% de notre fils , qui grandit bien vite !!

Je vous fais de gros bisous , n’hésitez pas à partager vos expériences , nous sommes là , pour nous soutenir  .

Amandine

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *